Partager

Si tout se passe comme prévu, l’ONG ‘’Jeunes Elites’’ compte organiser la 2ème édition du concours de grammaire française et de recherche des mots dans le dictionnaire en une minute le vendredi 13 Avril 2018, dans la salle des congrès du palais du peuple.

Le Repoter de Guineelive.com  a rencontré Seydouba Soumah, président de l’ONG Jeunes Elites qui accepté de nous expliquer les tenants et aboutissants de cette deuxième édition.

Lisez…
www.guineelive.com  : Bonjour Monsieur


Seydouba Soumah: Bonjour monsieur le journaliste

Pour cette deuxième édition,  il y a combien d’écoles  en Compétition ?
Il ya vingt (20) écoles  qui doivent compétir pour cette 2ème  édition. Et toutes ces écoles sont à Conakry. Il y a les écoles publiques et les écoles privées. Ça se passe très bien, parce qu’il y a eu des avancées.  Cette fois-ci, nous avons travaillé également sur le programme. Car,  un concours de grammaire et français…

Je dirais que c’est la première fois, parce qu’on a travaillé relativement à la répartition annuelle du programme de français dans la rubrique grammaire. Les différents niveaux  de 7ème, 8ème, 9ème et 10ème etc. Nous avons sélectionné des questions : Qu’est-ce qu’une phrase ? Qu’est-ce qu’un subordonné ? C’est quoi la concordance des temps ? On a réuni ces questions. On a fait de ça en 61 questions. On a déjà donné des taches aux apprenants pour qu’ils travaillent à la maison,  mais  aussi à l’école avec les professeurs. Eux-mêmes vont partir faire des fouilles, des recherches pour trouver des réponses à ces questions de grammaire.

Si nous prenons les écoles. Chaque commune a ses représentants du point de vue école, dans la Commune de Kaloum, nous avons le Collège II, Collège I, Jacqueline, Groupe scolaire Toussaint, etc.…

Pour cette année, nous avons pensé qu’avec la 3ème édition, nous allons nationaliser ce concours avec nos moyens. C’est pour cela que nous avons invité les écoles venant de l’intérieur  du pays  comme invites d’honneurs. Au jour d’aujourd’hui, il y a une école de Forécariah qui est invitée. Le grand collège de Forécariah, Collège Mamadou Konaté. Aussi, une école de Kindia, le groupe scolaire La Lumière, qui sera à Conakry pour voir ce qui va se passer.

 

Quels sont vos critères de sélections ?

On s’est basé sur les critères du sérieux, du dynamisme et du dévouement. Parce que les écoles que  je viens de citer ne sont pas les écoles de mamaya. Ce sont des écoles d’élites. Ça excelle  là-bas.  C’est aussi sur excellence. Je suis également avec les enseignants qui ont un peux d’expérience dans l’enseignement. C’est tout cela qui m’a permis à  trier en concert avec mes collaborateurs enseignants afin de contribuer à notre manière au renforcement du niveau des apprenants, pour également améliorer le résultat scolaire.

Le gouvernement s’est t’il impliqué cette fois-ci ? 

La première fois,  on a envoyé une correspondance au département. La correspondance est partie avec le TDR. Le ministre a saisi le dossier et il a étudié. Après l’étude, il a transmis le dossier à l’Inspectrice Nationale de l’Education, Néné Fatou l’a transmis à son tour à son adjoint Mr Sidibé. On les  a demandé  de nous accompagner, parce que nous contribuons également à l’amélioration du niveau des apprenants guinéens. Ils nous avaient rassuré  que cette fois-ci, même s’il faut également nous aider à avoir le palais à leur frais, ils nous ont promis cela. Mais quand on parle, ils nous disent que le dossier a été traité et renvoyé au ministre. Et c’est le ministre qui doit donner également l’ordre de décaisser le montant pour pouvoir nous accompagner et accompagner l’école guinéenne. Le Directeur National de l’Education Mr Yaroga, nous a rassuré de sa détermination à nous accompagner dans le sens de booster la compétence des jeunes apprenants.

Quel est votre message à l’endroit des institutions qui accompagnent l’éducation ?

C’est un message d’encouragement aussi de félicitation également aux écoles qui ont cru à notre initiative, surtout à la presse qui n’a ménagé aucun effort à nous accompagner afin que l’initiative qu’on a prise soit une initiative qui va dans le sens de l’édification de l’élite guinéenne. Nous félicitons également  les autres partenaires qui nous ont fait des  promesses.

Merci beaucoup…

C’est à moi de vous dire merci.

Kabinet Kaba/Daouda Yansané

622 95 31 63/664 44 23 43

Partager