Partager
SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans le cadre de la  célébration de la journée internationale de la femme en ce mois de mars, le samedi 24 mars, l’association des jeunes pour la promotion touristique par excellence a, organisé une conférence-débat à Conakry sur le thème : « Entrepreneuriat Féminin ». Ce thème qualifié d’évocateur a été  développé par une femme entrepreneure.

Devant des invités, le président de cette association,  Aboubacar Fofana a exprimé sa satisfaction  par rapport au thème et la qualité des débats. Selon lui, cette conférence-débat est un moyen d’inciter d’autres femmes a entreprendre des actions allant dans le sens de leur épanouissement. « Notre association a vue jour en octobre 2016 et évolue dans le Domaine du tourisme, et de l’hôtellerie en République  de Guinée ».

Parlant  de l’objectif de la rencontre, il a dit : « c’est pour faire  participer, parce que nous avons constaté qu’il y’a beaucoup d’ONG qui se focalisent sur d’autres activités humanitaires, nous aussi on s’est dit d’organiser une e activité  pour faire participer nos mamans et nos filles qui sont dans notre association ».

Dans le discours de bien venue, la vice-présidente Laouratou  Bah a  parlé sur la promotion du secteur touristique.  Selon elle, ce domaine permet à toute personne qui l’a pratique d’être autonome.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

« Le tourisme peut jouer un rôle essentiel dans la promotion de la qualité entre les sexes. Il offre un large et éventuel emploi aux femmes en particulière dans la  région en développement et dans  les zones rurales. Mais malheureusement, fausse est de reconnaitre qu’aujourd’hui, dans le monde entier la main d’œuvre touristique féminin  est suivant victime de stéréotype et des discriminations, alors à cette occasion il est temps  pour le secteur du tourisme de mieux de protéger les femmes et faire  promouvoir leurs présences dans les organes de direction du secteur du tourisme et leur participation à l’enseignement classique et professionnelle. Il peut promouvoir l’autonomisation des femmes. Il contribue aussi au développement durable. »

Parlant des activités menées par cette ONG, elle dira : « L’année  2017 était pour nous, une année de succès.  Nous avons réalisé plusieurs activités visibles dans la promotion et la valorisation de nombreuses femmes et filles en les privilégiant de ce programme en entrepreneuriat, notamment la  formation de 15 membres en  système de réservation étiqueteuse et technique d’Agence de voyage ».

Pour Dr Fanta Touré, directrice de l’école supérieure du tourisme, cette   initiative mérite un accompagnement. «  Le conseil que je voudrais Dire a ces jeunes est  d’accepter d’être former. Les filles qui n’ont pas eu la chance d’être scolariser, il faut qu’on leur donne aussi des cours d’alphabétisation  pour être quelqu’un de cette vie. Pour celle qui sont scolarisées,  acceptent de continuer d’apprendre, parce que sans la formation l’autonomisation sera difficile.

Une femme instruite contribue à l’amélioration de condition de vie des femmes dans la société. Elle peut être au contrôle de la démocratie, elle contribue a la santé plus favorable ».

En sa qualité de parrain de l’événement, Luccin Guilao, Directeur Général de l’ONFPP a dit : « je ressens ici qu’il y’a  de gens qui prennent  le sujet au sérieux. L’entrepreneuriat féminin est un sujet sérieux pour nous, car nous sommes  engagé dedans à former des jeunes femmes afin qu’elles puissent faire  leurs propres compte. Aujourd’hui  80% des femmes  sont pauvres en Afrique parce que ce sujet n’est pas développé. Alors au sortie d’ici,  je veux  que ces jeunes filles guinéennes commencent à s’impliquer et à s’intéresser a leur autonomisation économique »

Il faut noter qu’à la fin de l’exposé de Mme Aguibou Barry sur l’entreprenariat féminin, une pose de gerbe de fleur à la mémoire des femmes victimes de violences conjugales a eu lieu.

Daouda Yansané

664 44 23 43

 

 

Partager