Partager

Au tribunal de première instance de Mafanco, des femmes victimes de la  tradi-thérapeute, N’nafanta Camara sont massivement venues pour assister ce lundi 26 mars 2018, au procès de cette dame et ses complices.

Selon le procureur de la république près le tribunal de Mafanco, ce report est dû à la grève des gardes pénitentiaires. « Nous sommes désolé de vous annoncer le report de cette audience concernant l’affaire  N’na Fanta. Les agents de la garde pénitentiaire sont en grève ce lundi. L’affaire est renvoyée au lundi prochain. Votre avocat vous tiendrez informer de la date de l’audience. Ce report est indépendamment de notre volonté», explique le procureur aux femmes victimes.

Ces nombreuses femmes venues pour la circonstance sont rentrées avec une colère dans le ventre. Pour elles, ce report est sciemment fait par la juridiction en charge du dossier.

C’est incertain que ce procès se tienne aussi le lundi prochain, car selon le calendrier ce jour représente le lundi de pâque un jour férié

Daouda Yansané

664 44 23 43

Partager