Partager

Louis Michel, homme politique belge du Mouvement réformateur (MR), membre du Parlement belge de 1978 à 2004, député européen, sénateur, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de la réforme institutionnelle, commissaire européen à la recherche puis au Développement et à l’Aide humanitaire dans la Commission Barroso, excusez du peu, était en Guinée en depuis de semaine. Difficile de dire si Louis Michel est venu au nom de l’union européenne ou pas, la seule certitude, c’est que des sources proches du palais Sekhoutouréah sont formelles, il est venu siffler la fin de la récréation des manifestations politiques organisées par le président de l’UFDG.
L’autre élément plausible, c’est que Louis Michel est présenté comme l’ami du chef de file de l’opposition guinéenne, Mamadou Cellou Diallo.
Lors de son séjour en Guinée, Louis Michel a non seulement rencontré celui qui est présenté comme son ami et président de l’UFDG, mais aussi le président Alpha Condé avec qui il est sur la photo.
Selon des sources généralement bien informées, le député européen Louis Michel a souligné à son « ami » Cellou, la nécessité de mettre fin aux manifestations politiques dans le pays. Si Louis Michel reconnait aux manifestations de rue la légitimité constitutionnelle, il est cependant contre les violences qui en résultent le plus souvent.
Plus loin, nos sources affirment qu’il a été intimé au chef de file de l’opposition de mettre fin aux manifestations politiques qui sont sources de violences, de mort d’homme et d’instabilité dans le pays.
Cette mise en garde du député européen, Louis Michel a t-elle pesée dans la décision du chef de file de l’opposition guinéenne, Mamadou Cellou Diallo?.
En tout cas, aux dernières nouvelles, Cellou Dalein Diallo a finalement décidé de suspendre les manifestations jusqu’à nouvel ordre.

Guineelive suit pour vous

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

Partager