Partager

La grève des enseignants a été une occasion pour ceux qui profitent des occasions pour organiser une stratégie de Communication, faisant croire que le remaniement gouvernemental est imminent.
Au plus fort moment de la grève, le président Alpha Condé, qui avait chaud s’est engouffré dans la braise pour affirmer qu’il va remanier le gouvernement, en nommant des hommes qui seront au service des populations, avant de se raviser, en soutenant le contraire au palais Sekhoutouréah.
Et bien, son Ministre Conseiller spécial, le très controversé Tibou Camara, qui a toujours marché sur des cadavres pour grandir, en fait depuis des semaines, son cheval de bataille. A travers des journalistes et medias qui lui sont proches, il fait monter les enchères. Mais les agissements de Tibou ne trompent personne. Au lendemain de son rapprochement avec le président Alpha Condé et son retour à Conakry, il s’est attaqué ouvertement au Premier Ministre, Mamady Youla, de sa gestion et de son inefficacité pour la coordination de l’action gouvernementale. Avec sa folie de grandeur, Tibou pensait peut être que le président Alpha Condé allait tenir les promesses qu’il lui avait tenues à Paris lors de leur réconciliation.
Il a fallut que le chef de l’Etat sorte de son silence pour ramener Tibou à l’ordre afin qu’il laisse le chef du gouvernement tranquille.
Contrairement donc aux propos de Tibou, il ne faut pas se leurrer, le président Alpha Condé n’a pas l’ambition de nommer des femmes et des hommes qui seront au servir de la nation, mais plutôt des hommes qui s’en serviront de la nation sans lui porter ombrage.
Sur la soixantaine de Ministre que le président Alpha Condé a nommé de janvier 2011 à nos jours, ils ne sont pas nombreux de l’avis de nombreux guinéens, ceux qui sortent du bois, autrement qui ont posé des actes mémorables, dignes d’un Ministre de la République. Sinon, comment comprendre que le président Alpha Condé se livre à un changement de chaînes musicales, en reprenant les mêmes pour recommencer. C’est le cas du très controversé Ibrahima Kourouma, par qui le système éducatif guinéen a été mis à terre, sans compter des morts, des blessés et dégâts matériels importants qui ont occasionné son départ à la tête du Ministère de l’éducation nationale. Mais trois mois après, ce délégué médical a été rappelé et nommer au très stratégique Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat.
Que dire de la nomination de Dr Ibrahima Kassory Fofana, comme futur Premier Ministre dont Tibou vante les mérites?
A propos de ce Morianais plein de fougues et qui n’a pas sa langue dans sa poche, c’est un rêve de penser que le président Condé va lui bombarder un jour Ministre, pour lui porter ombrage.
Avec ce futur remaniement ministériel annoncé sans cesse, il ne faudra jamais perdre de vue que le président Alpha Condé champion dans la politique politicienne. Selon des analystes, il a certainement d’autres chats à fouetter : comment se remettre de la claque que le syndicaliste Aboubacar Soumah lui a infligée,que faire pour que les futurs Maires et Conseillers communaux soient installés, puis cap sur la présidentielle de 2020.
En tout cas, selon un vieux octogénaire qui a vécu successivement le régime des Présidents Sékou Touré, Général Lansana Conté et les deux autres militaires qui se sont succédés à la tête de l’Etat, Alpha Condé n’a pas encore dit son dernier mot pour la présidentielle de 2020. Il doit avoir un calendrier caché.

Ousmane Cissé

Partager