Partager

Policiers et gendarmes étaient cette semaine à l’école nationale de la police et de la protection civile de Kagbelen, préfecture de Dubreka pour une formation sur les relations entre force de sécurité, de défense et les medias. Ce sont des policiers et gendarmes qui ont pris part à cette formation de cinq jours.
Des modules de formation selon le chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis en Guinée, Hugues Ogier ont porté sur des thèmes, allant du renforcement comment agir en tant que responsable de l’information publique, comment relever les défis et avantages des relations avec les medias, aussi bien nationaux qu’à l’étranger, comprendre le fonctionnement des medias au niveau, local, national et international.
Les policiers et gendarmes qui ont pris part à la formation entendent mettre les connaissances acquises à profil pour améliorer les méthodes de communication dans leurs unités respectives.
C’est un secret de polichinelle, les relations entre force de sécurité et medias sont toujours conflictuelles en Guinée. C’est pourquoi, cette formation a été organisée par l’ambassade des Etats-Unis en Guinée afin de rapprocher les positions entre les deux corps, sans heurts.
Pour le Directeur Général adjoint des écoles de la police et de la protection civile, Hassan Kéita, l’objectif assigné à cette formation est de mettre l’accent sur les contraintes liées au traitement et à la diffusion des informations publiques.
Le directeur de l’administration des écoles de la police et de la protection civile, a justement parlé des innovations au sein de l’ école nationale de la police et de la protection civile. Selon Dr Ibrahima Rachid Cissé, les cours d’informatique, de la langue Anglaise et de la Communication sont devenus obligatoires au sein de l’ école nationale de la police et de la protection civile.
L’autre nouveauté, c’est que la Guinée est en relation avec FRANCOPOLE, autrement avec toutes les écoles de police où les cours sont dispensés en Français pour accéder à toutes les formations.

Dr Ibrahima Rachid Cissé a, enfin rassuré que désormais, seuls les diplômés d’université auront accès à l’ école nationale de la police et de la protection civile de la Guinée.

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

Partager