Partager

La nouvelle est tombée mardi comme un couperet en Guinée. Le placement en garde à vue du milliardaire français, Vincent Bolloré dans l’affaire de l’attribution de contrat d’exploitation du terminal à conteneurs du Port Autonome de Conakry par le Groupe Bolloré.
La garde à vue a même été prolongée ce mercredi pour Vincent Bolloré et ses co-accusés.
Face à cette situation, le chef de file de l’opposition guinéenne, Mamadou Cellou Diallo était ce mercredi sur RFI. Il a comme beaucoup de guinéen dénoncé les marchés de gré à gré du président Alpha Condé et la corruption qui gangrène son régime.
Aux dernières nouvelles, il semble que le président de l’UFDG envisage désormais l’ouverture d’une enquête parlementaire pour faire la lumière sur les conditions de l’octroi de la concession portuaire du Port Autonome de Conakry au Groupe Bolloré.
Pour l’heure, pas de réaction officielle du gouvernement, exceptée la sortie laconique du porte-parole du gouvernement, Damantang Camara sur un site de la place. En tout cas, les medias d’Etat n’en parlent pas.
Il reste maintenant à savoir si les députés du RPG, parti au pouvoir ultra majoritaire au parlement accepteront l’ouverture d’une enquête parlementaire pour défendre les intérêts de la Guinée et des guinéens, conformément à leur mandat de parlementaire et la mission assignée aux députés de l’assemblée nationale..

Guineelive suit pour vous

Partager