Partager

En guinée de protestation contre ‘’le manqué de volonté du gouvernement de tenir un dialogue franc’’ pour une sortie de crise, l’opposition guinéenne dont dirige Cellou Dalein Diallo a décrète la journée du lundi 14 mai 2018, une journée ville morte.

Selon l’opposition, cette ville morte signifie que les citoyens doivent abstenir de se déplacer et rester à la maison. Mais, sur l’autoroute Fidel Castro, c’est le contraire chez des citoyens.

D’après un reporter de guineelive, de Matoto à Kaloum en passant par les quartiers de Gbessia et Coléah, la circulation reste fluide et même des bouchons  constatés par endroits. Le marché de Madina qui est le poumon économique du pays, les boutiques et magasins sont ouverts et le commerce se passe comme d’habitude.

Selon bon nombre d’observateurs, bien que ce soit un droit constitutionnel, les guinéens ont le dégout des manifestations et des journées villes mortes que l’opposition organise.

Daouda Yansané

664 44 23 43

Partager