Partager

La sortie jugée inappropriée du Ministre porte-parole du gouvernement et ses agissements dans l’ombre selon de nombreux observateurs semblent avoir précipité les choses au grand dam de l’école guinéenne.
Le président Alpha Condé et son Ministre Damantang Camara qui n’ont jamais accepté leur défaite dans le bras de fer qui les opposait au syndicaliste Aboubacar Soumah auraient donc fait monter les enchères. Conséquence, lors d’une assemblée générale extraordinaire du SLECG tenue mardi, 15 mai 2018, le secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, Aboubacar Soumah, a annoncé le déclenchement d’une nouvelle grève générale et illimitée à partir du lundi prochain sur toute l’étendue du territoire national.
Soumah et son groupe entendent ainsi protester contre le soutien supposé ou réel de Damantang apporté à un groupe de syndicat pour la tenue d’un nouveau congrès du SLECG ce mercredi par Souleymane Sy Savané.
Plus loin, Aboubacar Soumah qui accuse ouvertement le porte parole du gouvernement ici sur la photo ambitionne désormais de demander le départ de Damantang Camara, Ministre du travail et porte-parole du gouvernement.
Raison invoquée par Soumah, c’est que Damantang serai en train de compromettre la paix et la quiétude sociale en Guinée
Désormais, les syndicats, version Aboubacar Soumah tiennent au paiement des 8millions comme à la prunelle de leurs yeux.
Ousmane Cissé

Partager