Partager

Sous le financement de  l’Agence Internationale de Développement(USAID), plusieurs acteurs de la société civile, des députés, des responsables du ministère de la santé  et certaines institutions ont échangé ce mercredi 30 mai 2018 dans un réceptif hôtelier de la place.

Lobjectif de cette rencontre était de redynamiser  le système de santé post-Ebola dans le volet de l’amélioration de capacité institutionnelle du ministère de la santé et de la gouvernance sanitaire.

Dans son allocution, Damas Butera, chef de projet de HFG explique le bilan : « C’est l’heure pour nous de faire le point sur  les résultats  obtenus  en 24 mois de travail. Identifiant les acquis et surtout de réfléchir tous ensemble sur les prochaines étapes. Car vous conviendriez avec moi que l’amélioration de la gouvernance et le renforcement des capacités institutionnelles. Ce processus continu durera  24moi qui n’est pas long pour la vie d’un projet. Car ce projet s’articulera dans 13 interventions sur 13 domaines pour le renforcement des capacités managériales du ministère de la santé. A cela, s’ajoute  le renforcement des capacités de gestion des ressources humaines et du DAF…  ».

Pour sa part,  le représentant de Mme  la Directrice du bureau de développement d’USAID Souleymane Alpha Diallo : « cette cérémonie de clôture est aussi la célébration d’une collaboration de 2 ans de couronnes  de succès et d’échange de bonne pratique avec des partenaires qui ont comprit les biens fondé de la bonne gouvernance. L’USAID Guinée attache une importance capitale à la gouvernance, la bonne gouvernance quelle soit du secteur de la santé, où de tout autres secteurs. Aucun secteur ne peut s’améliorer sans une bonne gouvernance  », a-t-il souligné.

Pour terminer le secrétaire général du ministère de la santé, a au nom du ministre remercie tout les partenaires. « À l’occasion de la clôture du projet  finance  en gouvernance et santé en Guinée (HFG), comme vous le saviez la santé n’est pas tout. Mais sans santé le reste de la vie n’est pas grande chose, ceux-ci étant plus bref que la sante fait parti de nos préoccupation primordiale ».

Kabinet kaba pour Guineelive.com

622 95 31 63

Partager