Partager

Le nouveau Ministre de la Santé et de l’hygiène publique, le Dr Edouard Niankoye Lamah, a repris vendredi les commandes du Ministère de la Santé. Ce, près de trois ans après son départ.
Cet ancien Directeur Général de l’Hôpital Donka, reconnais le travail effectué par ses prédécesseurs: « déjà, je suis très heureux de constater que de gros efforts ont été fournis par mes prédécesseurs au cours de ces dernières années et que des reformes ont été entreprises pour mieux qualifier notre système de santé. Je n’opère donc pas sur un terrain vierge. »
Toutefois, des problèmes ne manquent pas, reconnais Dr Edouard Lamah. la concentration dans la capitale Conakry de plus de 50% du personnel de santé, la faible disponibilité des produits pharmaceutiques au niveau de la Pharmacie centrale de Guinée, sont entre autres des chantiers brulants à l’agenda du nouveau patron de la santé publique.
Face à ces problèmes et biens d’autres, il a notamment déclaré « Le comportement de certains agents de santé ont pris une allure mercantiliste qui a tendance à transformer nos établissements de soins publics en centres de négoces. Ce, au détriment de l’accessibilité des populations aux soins de santé et une attention accrue à la personne malade. Cet état de fait conduit à une morale agonisante dans nos structures et dans nos pratiques de soins. L’absence chronique de certains agents à leurs postes de travail se développe au détriment des principes qui régissent le statut de la Fonction publique. On assiste également à une prolifération illégale et anarchique de structures pharmaceutiques et médicales qui ne répondent pas aux normes établies. Ce qui constitue de nos jours, un véritable danger pour la santé publique».
Pour y remédier, Dr Edouard Niankoye Lamah promet : « Par rapport à ces chantiers, mon cabinet et moi-même ferons des propositions concrètes au gouvernement et dans les prochains mois, progressivement, j’entends afficher des résultats avec les hommes et les femmes engagés, afin de redorer l’image du secteur de la santé.»
Pour le mouvement du personnel, le nouveau Ministre rassure : « souvent dans notre environnement, tout changement de ministre induit des interrogations et des incertitudes. Pour ma part, j’affirme ici haut et fort que je ne suis pas venu avec une équipe pour changer celle qui est en place. Je travaillerai avec tout le monde pourvu que tout le monde soit capable d’accomplir sa tâche, avec efficacité ».

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

Partager