Partager

En dépit de la gravité du crime commis pendant les évènements du massacre du 28 septembre 2009, certains inculpés du dossier continuent  à occuper au sein de l’administration  guinéenne des postes de responsabilités. C’est le cas du général Mathurin Bangoura, actuel gouverneur de la ville de Conakry, le Colonel Moussa Tiégboro Camara, secrétaire général chargé de la lutte contre les crimes organisés, le banditisme et le terrorisme.

Au cours d’une conférence ce mercredi 6 juin 2018, les avocats des victimes pensent que cet acte est inadmissible et demande au gouvernement la mise en congé de ces personnes citées.

D’après le conférencier Me Hamidou Barry,  le comité de pilotage installé la semaine dernière  doit faire en sorte que l’équité règne dans cette affaire. «  Il est question de plusieurs victimes mais, si ces victimes ne se sentent pas rassurées, comment voulez-vous que ce procès soit juste et équitable. Nous pensons que, le comité de pilotage, au-delà des aspects administratifs et sécuritaires, qu’on met en congé toutes ces personnes  dans cette affaire. Parce que, ce n’est pas rassurant qu’on démarre ce procès à l’absence des personnes inculpées », a-t-il exigé.

Alkhaly Condé

 

Partager