Partager

Le Conseil d’Administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, lundi 25 juin 2018, la première revue du Programme économique et financier de la Guinée soutenu par la Facilité Elargie de Crédit (FEC) pour la période 2017-2020.
Cette approbation est la preuve de la reconnaissance par la communauté financière internationale de la qualité des résultats obtenus dans la conduite de la politique économique et financière du Gouvernement dont l’objectif principal est de générer une croissance robuste et plus inclusive pour réduire la pauvreté et améliorer le niveau de vie de nos populations, tout en préservant la stabilité macroéconomique.
Ces résultats sont d’autant plus encourageants qu’ils ont été obtenus dans un contexte socio-politique difficile que le pays a récemment connu et qui a eu de répercussions sur nos performances macroéconomiques.
Sous le leadership de Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, et grâce aux sacrifices de nos laborieuses populations, nous venons, une fois de plus, de prouver que nous sommes capables, dans l’unité, de relever les défis du développement au profit de tous les guinéens.

La satisfaction de cette première revue permettra le décaissement immédiat de 17,213 millions de DTS, soit l’équivalent de 24,270 millions USD. Elle permettra de catalyser la mobilisation des appuis budgétaires attendus de la Banque Mondiale et de l’Union européenne, respectivement pour 50 millions USD et 20 millions d’Euros au titre de l’année 2018.
Ces appuis financiers devront être considérés comme des compléments à nos indispensables efforts de mobilisation des ressources intérieures dont le niveau de collecte est un objectif majeur du Gouvernement.
La combinaison de ces deux axes de politiques financières permet de dégager un espace budgétaire suffisant pour financer des investissements publics nécessaires à l’accélération et à la consolidation d’une croissance économique forte et partagée, dans la perspective de faire de la Guinée, conformément à la Vision du Professeur Alpha Condé, Président de la République, et aux récentes déclarations du premier Ministre, Chef du Gouvernement, Dr. Ibrahima Kassory Fofana, un pays émergent.
Le Ministre de l’Economie et des Finances, Gouverneur pour la Guinée du Fonds monétaire international, saisit cette occasion pour féliciter et remercier, au nom du Gouvernement, toutes les braves couches de la population guinéenne dont les sacrifices ont permis l’obtention de ces résultats éloquents qui témoignent, une fois encore, de la pertinence de nos choix de politique économique.
C’est un plaisir pour moi de vous accueillir à cette cérémonie de signature de deux (2) accords de financement relatifs :

· au projet d’identification unique pour l’intégration et l’inclusion régionale de l’Afrique

· au projet de renforcement des services et des capacités sanitaires.

Au nom du Président de la République, Son Excellence le Pr. Alpha Condé, du Premier Ministre, du Gouvernement et du peuple de Guinée, je remercie le Groupe de la Banque Mondiale, ainsi que tous ceux qui ont contribué à l’aboutissement de ces deux (2) accords de financement.

Monsieur le Représentant Résident de la Banque Mondiale à Conakry,

Je tiens à vous remercier personnellement pour la dynamique constante que vous insufflez aux relations de coopération entre la Guinée et la Banque Mondiale, une coopération qui se traduit par l’amélioration du portefeuille de projets de la Banque en Guinée.

Mesdames et Messieurs, chers invités,

La signature de ces deux (2) accords de financement d’un montant global de soixante-cinq millions DTS, soit, en valeur indicative, environ cent-dix – millions de dollars américains, marque éloquemment une étape supplémentaire importante dans les relations avec le Groupe de la Banque Mondiale : un mélange de crédit et de don qui se fait à travers l’Association Internationale pour le Développement (IDA) pour financer 2 priorités majeures pour notre pays :

Le renforcement des Services et des Capacités Sanitaires

· L’Identité Unique pour l’Intégration et l’Inclusion Régionale de l’Afrique de l’ouest.

Mesdames et Messieurs,

Il me semble opportun de rappeler les objectifs assignés aux deux (2) projets :

Tout d’abord, le renforcement des services et des capacités sanitaires d’un montant de 31,2 millions DTS équivalant à 55 millions de dollars américains a pour but d’améliorer l’utilisation des services de santé reproductive, maternelle et infantile dans les régions. Il est constitué de quatre composantes :

1. Dans sa première composante, il renforce l’offre de services de santé reproductive, maternelle et infantile de base par l’amélioration de l’offre en produits médicamenteux de base et améliore l’accès à l’eau et à l’électricité dans les districts ciblés. Le projet inclut également un volet renforcement des capacités et le recrutement des agents de santé.

2. La deuxième composante vise la mise en œuvre d’un système de financement novateur dans des districts pour limiter les débours directs des populations les plus fragiles.

3. La troisième composante concernera l’amélioration des capacités de financement de la santé pour orienter la réforme du secteur et sa transformation à long terme.

4. Enfin, la quatrième a pour objectif de renforcer les capacités de gestion du projet, de mise en œuvre et de coordination avec les bailleurs de fonds par l’appui à la gestion du projet et aux activités connexes de suivi-évaluation.

Mesdames et Messieurs, chers invités,

L’Identification Unique pour l’Intégration et l’Inclusion Régionale en Afrique de l’Ouest vise à établir un système d’authentification de base solide avec des procédures d’identification permettant une reconnaissance mutuelle dans l’espace de la CEDEAO.

Son financement de trente-quatre millions deux cents mille DTS, soit environ cinquante Cinq (55) millions de dollars américains permettra d’augmenter le nombre de personnes qui ont une preuve d’identité unique, reconnue par le Gouvernement et facilitant leur accès aux services.

Sa première composante consiste à renforcer le cadre juridique et institutionnel pour :

o Identifier et combler les lacunes du cadre juridique concernant le système d’identification de base ;

o Mener des échanges sur la reconnaissance mutuelle des systèmes au niveau sous-régional.

La deuxième concerne la mise en place d’un système d’identification de base et de création de titres d’identification et d’état civil sécurisés ;

La troisième composante, et sans doute la plus importante aux yeux des populations, concerne la facilitation à l’accès aux services publics ;

Mesdames et Messieurs, chers invités,

Il me plait, sans réserve, d’apprécier à sa juste valeur, la participation de votre Institution au financement de ces deux projets.
Je voudrais donc vous assurer que notre Gouvernement saura faire bon usage de ces ressources pour que les objectifs assignés à ces deux projets soient atteints.

Enfin, permettez-moi de vous transmettre, les remerciements du Chef de l’Etat, le Pr. Alpha Condé, du premier Ministre, du Gouvernement et du Peuple de Guinée, pour tous les appuis constants en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes.

Mamadi Camara

Ministre de l’Economie et des Finances

Partager