Partager

Au cours d’une réunion tenue ce vendredi 29 juin 2018, à l’état civile de la mairie de Matoto, les greffiers de guinée ont annoncé la suspension de leur grève déclenchée depuis le 08 juin dernier.

Avant d’annoncer la suspension, le porte-parole de ces grévistes a dit que trois mois supplémentaires sont accordés au gouvernement pour trouver solution aux différents points de revendications.

Faisant le compte-rendu des négociations, il a dit : « L’objectif de notre rencontre ici, c’était de rendre compte à nos amis, à nos collègues, de l’évolution de la situation. Nous avons rencontré un facilitateur en la personne de monsieur Mamadou Aly Thiam, le président de l’Association des Magistrats de Guinée qui s’est porté volontaire dans la médiation au niveau de la crise.

Nous avons estimé qu’il est temps, et nécessaire, de faire un point à la grève et d’accorder une trêve à l’administration , ne se serait-ce que pour trois mois comme l’avait souhaité le ministre de la justice. Un moratoire de trois mois a été accordé aux autorités pour voir si nos revendications seront prises en compte ».

Et d’ajouter : « Nous avons obtenu un arrêté de reclassement de nos aînés qui étaient dans la hiérarchie B, aujourd’hui reclassés dans la hiérarchie A. Nous avons obtenu des garanties suffisantes du médiateur lui-même en qui nous portons confiance, car c’est une autorité connue. En ce qui concerne l’application du statut particulier, il y a une commission paritaire qui est en train de travailler actuellement sur la fixation des indemnités. Donc, il faut donner la chance à cette commission d’évoluer ».

Daouda Yansané

 

Partager