Partager

En dépit des réclamations de la base d’aller immédiatement en grève contre l’augmentation vertigineuse du prix du carburant par le gouvernement, les secrétaires généraux des centrales syndicales ont décidé d’accorder une seconde chance au gouvernement.

A l’issue d’une réunion restreinte, ces responsables syndicaux ont mis en place une commission qui doit faire un compte-rendu au patronat puis rencontrer le gouvernement pour maintenir le prix du carburant à 8.000 gnf.

Selon ces syndicalistes, si le gouvernement ne fait pas une communication sur le maintient du prix à 8.000 gnf, ils déposeront un avis de grève dès demain mardi 03 juillet pour déclencher une grève générale et illimitée.

Daouda Yansané

 

Partager