Partager

L’augmentation unilatérale du prix du carburant par le gouvernement selon les syndicalistes ne passe pas sans conséquence en Guinée. Le syndicat à travers une déclaration a déclenché une grève de trois jours allant du mercredi 3 au vendredi 5 juillet 2018, une façon d’après eux de pousser le gouvernement à maintenir le prix du litre à 8000 gnf au lieu de 10.000gnf.

Ce matin déjà, des jeunes ont commencé à manifester dans certains quartiers de la haute banlieue de Conakry. A Dapompa jusqu’à Sangoyah en passant par les quartiers d’Enta et Tombolia la route est barricadée par endroits.

Selon une source sûre, sur la route le prince de Bambéto à Hamdallaye la circulation est bloquée par des jeunes qui manifestent leur colère contre cette augmentation.

Dans la commune de Matam, certains quartiers ont aussi commencé à manifester.

Guineelive suit pour vous

Daouda Yansané

 

 

Partager