Partager

Poursuivis pour détournement de fonds publics et complicité par l’agent judicaire de l’Etat en l’occurrence Me Mory Doumbouya, Paul Moussa Diawara (ancien directeur général de l’office guinéen de publicité), Sékou Camara (ancien directeur général de l’office guinéen des chargeurs) et Inza Bayo ont comparu ce mercredi 04 juillet 2018 devant la juridiction compétente alors que Mamadou Saliou Barry a brillé par son absence.

L’audience de ce mercredi porte sur la fixation du montant de la consignation. Pour le ministère public représenté par le procureur Falou Doumbouya et les avocats de la partie civile, l’agent judiciaire de l’Etat est dispensé du payement des frais de  consignation conformément aux dispositions de l’article 3 du décret portant création, organisation et fonctionnement de l’agent judiciaire de l’Etat.

Contrairement à ces derniers, les avocats de la défense soutiennent mordicus l’existence d’aucune exception à la règle.

Selon Maîtres Salifou Béavogui et Mohamed Traoré, l’article 460 du code de procédure pénale est au-dessus du décret dans le classement de la hiérarchie des textes de lois.

Contre toute attente, le magistrat du siège qui assure la présidence de l’audience a renvoyé l’affaire au 11 juillet prochain pour trancher sur la question.

Alkhaly Condé

Partager