Partager
?????????????????????????????????????????????????????????

 

Le  moins que l’on puisse dire, des guinéens ne cesseront plus de pleurer  à cause des nominations politiques et sans compétences du president de la République  à   des postes stratégiques de l’administration du pays.

 

Le cas le plus illustratif et qui fait grincer les dents de la majorité des guinéens ces derniers temps, c’est la nomination d’Ibrahima Capi Camara au poste de Directeur Général de l’office guinéen des publicités en remplacement de Paul Moussa Diawara limogé pour  malversation financière, selon le décret lu sur les ondes de la RTG.

 

Dès le lendemain de la nomination d’Ibrahima Capi Camara à ce poste, bon nombres de guinéens qui connaissent sa gestion opaque et  son passé catholique à la tête de Novotel où l’hôtel d’indépendance, autrefois meilleur hôtel de la Guinée avant sa nomination ont crié au scandale. Selon ces citoyens depuis l’arrivée de cet homme  dans ce réceptif hôtelier, il n’a connu aucun succès sauf des régressions au détriment de certains complexes hôteliers construits par des particuliers.

Interrogé sur cette nomination, un citoyen nous a dit que la gestion de Paul Moussa Diawara sur son lit de malade et dans un état de coma est mille fois meilleure  que  celle de Capi Camara. Son passé en dit mieux, a-t-il conclu.

Pour prouver que cette nomination est un échec comme le dit des guineens, il suffit d’assister  à la passation de  service qui a eu lieu ce jeudi 5 juillet dans la cour du ministère de la communication.  L’homme s’est fait entouré de ses connaissances et un groupe de communicants dans les différentes radios privées de la place pour transformer cette passation en festin comme si c’était dans la cour du roi Pétaud où tout est permis et rien n’est interdit. La mission de ces accompagnateurs  est distincte et spécifique. Certains c’est pour montrer sa popularité devant des autorités présentes à la cérémonie et d’autres c’est pour faire ces éloges dans les radios comme si l’homme est venu d’autres cieux, alors que son passé est connu de tous.
Avec la nomination des personnes comme Capi Camara où le president Alpha Condé veut conduire la Guinée ?

Heureusement que le décret émane d’un pouvoir discrétionnaire du président de la république, sinon des millions de guinéens allaient descendre dans la rue pour s’opposer à cette nomination.

Que Dieu veille sur la Guinée.

Daouda Yansané

 

Partager