Partager

« L’avis de grève a été déposé devant le gouvernement. Tous les lundis, mardis et mercredis de chaque semaine, c’est la grève en Guinée jusqu’à la satisfaction de nos revendications. Tant que le prix du carburant ne redescend pas à 8.000GNF, la grève continue », sont entre autres des propos du secrétaire général de la confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG), Amadou Diallo, ce samedi 7 juillet 2018, devant des syndicalistes à la bourse de travail.

Selon le syndicaliste Amadou Diallo, malgré  que les négociations sont en cours, le gouvernement fait la sourde oreille aux différentes revendications de l’inter-centrale. Ce qui  signifie selon lui, que les syndicats vont aussi suivre leur grève jusqu’à ce que l’Etat fait descendre le prix du carburant à la pompe à 8000 GNF.

Daouda Yansané

Partager