Partager

Dès le lendemain de la grève déclenchée par l’inter-centrale CNTG-USTG contre l’augmentation du prix du carburant à la pompe, le secrétaire général de la FESABAG, Abdoulaye Sow a annoncé que les banques ne suivent pas ce mot d’ordre de grève.

Une façon de dire ouvertement qu’il se désolidarise du mouvement syndical dans cette situation. Devant des syndicalistes à la bource de travail, ce samedi 7 juillet 2018, la dame Oliano Marie Yvonne Koumbassa, première secrétaire général adjointe de la FESABAG, a présenté les excuses de sa structure syndicale au peuple de Guinée et des milliers de syndicalistes, suite à l’intervention d’Abdoulaye Sow.

Selon elle, cette sortie médiatique d’Abdoulaye Sow n’engage pas la FESABAG. « Nous avions tenu une réunion, mais l’intervention qu’il a fait n’a jamais été décidée par le bureau. Cette communication, il l’a fait à son nom et son propre compte. La FESABAG ne se désolidarise pas du mouvement syndical guinéen. L’affaire du carburant intéresse tout le monde. Les banques suivent la grève jusqu’à la satisfaction de nos revendications », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter : « nous connaissons la démarche de ce dernier. Il passe de bureau en bureau pour rencontrer des ministres et cadres pour ses intérêts personnels et égoïstes. Un syndicaliste n’a pas de prix, c’est un engagement pour défendre la cause des sans voix ».

Daouda Yansané

 

Partager