Partager

La  République de Guinée dispose d’importantes ressources du sol et du sous-sol : ressources minières, agricoles,  halieutiques, pastorales,  agropastorales, énergétiques, forestières et humaines. Rien que la préfecture de Boké, on y compte une quinzaine de sociétés minières.

L’or et le diamant  de la haute Guinée, de la moyenne Guinée et une partie de la Guinée forestière ne passe plus par Conakry, comme par le passé. Des hélicoptères atterrissent dans les zones minières et diamantifères pour prendre les ressources exploitées et décoller pour des cieux plus cléments. Loin du regard des guinéens. Il en est de même que la bauxite exploitée dans la préfecture de Boké. Où chaque société minière a son port et ses camions pour transporter de la bauxite.

Mais dans tout ça, le président Alpha Condé et son gouvernement ne parlent que du prix du baril qui a grimpé sur le marché international. Toutefois, l’exécutif s’abstient de parler  aux guinéens le  prix de l’or, du diamant, de la bauxite set des autres ressources naturelles sur le marché international.

Le président Alpha Condé n’a-t-il pas déclaré récemment que la Guinée est le deuxième pays producteur de bauxite au monde ? Mais  encore une fois dans tout ça, combien la Guinée gagne avec la quinzaine de sociétés minières de Boké,  avec les autres sociétés minières, halieutiques, forestières, bancaire du pays ?. Motus et bouche cousue.

Sans compter le fait que la Guinée est ouverte sur l’océan atlantique sur plus de 300 km. Pauvre de nous.

En attendant d’avoir le cœur net avec la gestion chaotique du régime Condé, il ne sera pas exagérer de dire que tous les ingrédients sont réunis pour ne pas que les guinéens bénéficient des avantages liés aux ressources du pays.

Ousmane Cissé

Partager