Partager

Le gouvernement guinéen n’est pas du tout prêt à baisser le prix du carburant à 8 000 GNF comme  voulu par le syndicat et les acteurs de la société civile guinéenne.

Pour preuve, le Ministre de l’information et de la Communication, Amara Somparé a, au nom du gouvernement fait une déclaration  à la télévision nationale lundi dans laquelle il a parlé des mesures d’accompagnement prises suite à l’augmentation du prix du carburant  et la baisse dont réclame la majorité des guinéens.

Pour ce faire, le gouvernement selon le Ministre Somparé envisage de  remettre sur les rails le train Conakry Express dès cette semaine et la mise en circulation de 40 bus dans le mois en cours.

Tout porte donc à croire que les lignes n’ont pas bougées entre les deux parties. Le dialogue est rompu entre gouvernement et syndicats.

C’est dans cette situation de confusion que les acteurs de la société civile lancement ce mardi une marche pacifique qui part du rond-point Tannerie pour l’esplanade du palais du peuple.

Alkhaly Condé

 

Partager