Partager

Dans le souci d’atténuer la fraude dans le système de l’électricité, le ministère de l’Energie et de l’hydraulique sous l’appui de la Banque Mondiale organise ce jeudi 12 juillet 2018, un atelier dans un réceptif hôtelier de la place sous le thème: Elaboration et adoption d’une politique de lutte contre la fraude».

Cette rencontre a regroupe des cadres du ministère de l’énergie et ceux de la société guinéenne d’électricité.

Devant des cadres, l’administrateur General d’EDG, Abdenbi Attou a déclare que «  L’objectif de cette rencontre est de présenter l’étude qui a été faite par un cabinet  sur la lutte contre la fraude en Guinée. Parmi lesquels nous avons le redressement commercial du secteur d’électricité de  la société EDG. Il y a  le rendement commercial qui doit augmenter.

 Aujourd’hui, nous nous sommes engagés dans un vaste programme de redressement commercial qui est basé sur trois axes: la pose des compteurs. EDG procédera aux opérations de recensement de la Clientèle et enfin la régularisation commerciale des factures pour atténuer la perte de l’énergie », a-t-il déclaré.

De son coté, Sanfina  Diakité secrétaire général du ministère de l’énergie a mentionné que l’Etat engage beaucoup d’argent dans le secteur de l’électricité, mais ces efforts sont mis dans l’eau à cause du nom paiement et la fraude des citoyens. «Il faut que la population sache que c’est beaucoup d’argent  que l’Etat investit  dans le carburant   pour résoudre le problème de la déserte en  matière d’électricité. Donc, payer la facture, doit être  un devoir  pour  tout citoyen qui aspire au développement de son pays », a-t-il conclu.

Kabinet kaba pour Guineelive.com

622 95 31 63

Partager