Partager

La journée ville morte lancée par les forces vives et syndicat du pays se déroulera sous une présence massive des forces de défense et de sécurité. A Conakry, la capitale, policiers et gendarmes sont mobilisés depuis la nuit dernière dans tous les quartiers de la capitale guinéenne.
Pour le dire en un mot comme en mille, la mobilisation des forces de défense et de sécurité est impressionnante.
Pour ce qui est des mouvements, il faut dire que d’ordinaire, Conakry grouille du monde et de véhicules entre 7h et 8h, chacun à la recherche du quotidien, pour ne pas dire du pain. Mais ce lundi matin, le pays du président Alpha Condé ressemble à une ville fantôme, selon nos reporters sur le terrain.
Banques et micros finances de la haute banlieue de Conakry sont fermées, l’administration est fermée. Il en est de même pour le grand marché de Madina, le plus grand centre d’affaire du pays. Les embouteillages monstres sur l’autoroute Fidel Castro ont cédé la place ce lundi à une circulation fluide.
Selon nos reporters sur le terrain, seul le marché de Matoto, marché des légumes qui a enregistré la présence plus ou moins nombreuse des femmes. La survie en dépend.
Un autre constat et non des moindres fait par nos reporters, c’est que les voitures sont rares dans la circulation. Autant dire que les activités économiques seront encore en berne ce lundi.
Guineelive suit la situation pour vous.

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

Partager