Partager

Au terme d’un mois de compétition, la France a décroché en Russie la deuxième étoile de son maillot de champion du monde. En battant la Croatie (4-2), elle touche de nouveau le toit du monde, vingt ans tout juste après son premier sacre. Une finale largement suivie dans les pays d’origine de plusieurs joueurs de l’équipe de France : au Mali, au Sénégal, en Centrafrique, en Guinée, en RDC et au Cameroun.
■ Au Mali, les supporteurs de l’équipe de France étaient au rendez-vous. Dans la capitale, les Bamakois ont suivi le match dans les quartiers, regroupés en petits groupes devant les téléviseurs ou en écoutant la radio. Certains s’étaient réunis devant un écran géant près du grand marché de Bamako. Une centaine de fans venus soutenir la France mais aussi les trois joueurs d’origine malienne : Ousmane Dembélé, Djibril Sidibé et le très apprécié N’Golo Kanté.
Au Sénégal, la victoire a été encouragée, vécue puis célébrée par la communauté française à Dakar et aussi par tous ces Sénégalais qui soutenaient le Onze tricolore. RFI a suivi cette finale à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.
■ En République centrafricaine, au stade des 20 000 places de Bangui, les supporteurs croates sont déçus mais la majorité de supporteurs français font la fête.
■ Au Cameroun, terre natale de Kylian Mbappé et de Samuel Umtiti, notre correspondant a suivi le match dans une famille de Yaoundé où tous sont proches des deux joueurs. La finale a été vécue là-bas aussi avec une grande ferveur.
La Guinée a vibré dimanche soir pour la France, et en particulier pour son milieu de terrain, Paul Pogba, né de parents guinéens et auteur du troisième but français à la 59e minute.
Enfin, en RDC, toute la ville de Kinshasa était mobilisée. Beaucoup de personnes expatriées ou kinoises ont préféré suivre ce match en dehors de leur maison.
Source : RFI

Partager