Partager

Pendant que le thermomètre affiche plus de 40° en Europe, plus précisément en France, en Guinée, ce sont les grandes pluies qui dominent l’actualité. La pluie a commencé à tomber sur la capitale guinéenne dans la nuit du jeudi à vendredi. Et jusqu’au moment où nous allions sous presse à 13H, temps universel, la pluie est toujours au rendez-vous sur Conakry.
La maladie des leaders syndicaux, la grève générale et illimitée lancée par les centrales syndicales sont un peu oublié par les guinéens.
Toutefois, le paradoxe ne manque pas en Guinée. Si la fourniture du courant dans les foyers s’est un peu améliorer, ce n’est pas le cas pour l’eau et pour cause. Une panne causée sur la conduite d’eau à partir du km36 en haute banlieue de Conakry prive actuellement les citoyens de Conakry de l’eau potable.
Pour l’heure, il est difficile d’évaluer les dégâts. Mais selon des sources concordantes, plusieurs maisons surtout dans les communes de Kaloum, Dixinn, Matam et de Matoto sont envahies par les eaux de pluie. Il en est de même pour des champs de riz et de culture maraichers notamment dans certans quartiers de la commune de Ratoma comme à Sonfonia et Kobayah en haute banlieue de Conakry.

Heureusement que les grandes pluies qui tombent sans cesse dans le pays règlent en grande partie le problème d’eau.
En attendant que les conditions de vie et de travail ne s’améliorent, les guinéens peuvent dire Dieu Merci.

Ousmane Cissé

Partager