Partager

Le week-end écoulé, les grandes formations politiques ont tenu leurs assemblées générales dans les sièges respectifs des partis politiques. Ainsi, le chef de fille de l’opposition, Mamadou Cellou Diallo était à l’assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée, Sidya Touré  à Matam devant ses militants, le RPG à Gbessia, tout près de l’aéroport.

En parlant de l’interdiction faite aux partis politiques et aux forces sociales du pays de manifester, le patron de l’UFDG a déclaré que le président Alpha Condé aurait importé des armes afin de massacrer son peule. Lisez plutôt «  Il faut qu’on se mobilise pour que nos libertés chèrement acquises soient protégées. Ils ne se limitent pas seulement à interdire, ils ont importé des armes, ils ont importé des matériels soit disant de maintien d’ordre pour empêcher l’exercice de ce droit constitutionnel d’organiser des manifestations ».

Plus loin, Cellou pense que la dictature est en train de s’instaurer en Guinée sous le magistère du président Alpha Condé.

Par ailleurs, le président de l’UFDG crois savoir que la présidentielle de 2020 ne se tiendra pas à date et pour cause. Le président Alpha Condé serait entrain de tout faire pour retarder l’échéance à cette date par des manœuvres pour s’éterniser au pouvoir et empêcher l’alternance en Guinée.

Le président Alpha Condé qui se fait de plus en plus rare et peu bavard depuis le déclenchement de la grève des centrales syndicales, appréciera sans doute.

 

Naby Camara

 

Partager