Partager
?????????????????????????????????????????????????????????

Joseph Kabila, le président de la République démocratique du Congo (RDC), ne sera pas candidat lors de l’élection présidentielle prévue au mois de décembre, a annoncé un porte-parole mercredi.

Joseph Kabila, le président de la République démocratique du Congo (RDC), a renoncé à se présenter à présidentielle prévue au mois de décembre. C’est l’ancien ministre de l’Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary qui sera le candidat de la coalition au pouvoir, a indiqué mercredi 8 août devant la presse  le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

L’annonce met fin à des années de spéculations  : Joseph Kabila ne briguera pas un troisième mandat, conformément à la Constitution, qui fixe un maximum de deux mandats.

Parmi les possibles dauphins circulaient les noms de l’ex-Premier ministre Augustin Matata Ponyo, du directeur de cabinet de Joseph Kabila, Néhémie Mwilanya Wilonja, et du président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

C’est la première fois dans l’histoire politique de la République démocratique du Congo, qu’un président choisi un « dauphin ». Les transitions y ont souvent été violentes en 1965, en 1997 et en 2001, année où Joseph Kabila a succédé à son père Laurent-Désiré Kabila, assassiné.

L’opposant Félix Tshisekedi a déposé sa  candidature mardi. Deux autres adversaires du président Kabila ont fait de même les jours précédents : l’ex-chef rebelle Jean-Pierre Bemba et l’ex-président de l’Assemblée nationale Vital Kamerhe. Tous trois envisagent à terme une candidature unique de l’opposition pour cette élection présidentielle à un tour.

Avec AFP

 

Partager