Partager

Comme annoncé dans l’un de nos précédents articles, les négociations entre le gouvernement et l’inter-centrale syndicale CNTG/USTG sur la hausse du prix du carburant devaient se poursuivre le mardi, 14 août 2018 au ministère de la fonction publique. Les syndicalistes ont brillé par leur absence à cette rencontre.

Rencontré par le Reporter de votre quotidien en ligne, le president de la commission de négociation de l’inter-centrale, Mamadou Mamadou Mansaré a justifié cette absence par le raffermissement de la grève des travailleurs du port Autonome de Conakry, « vendu » aux turcs.

Selon le syndicaliste Mansaré, dès l’annonce de cette nouvelle de vente du port et le danger que représente la perte d’emploi pour des travailleurs dudit port,  les unions locales, les unions régionales, les centrales syndicales du mouvement syndical guinéen ont demandé à la commission de négociation de suspendre les travaux avec le gouvernement jusqu’à la résiliation du contrat de vente du port autonome de Conakry aux turcs.

A en croire le president de la commission de négociation des syndicats, après une réunion avec les syndicats du port, ils comptent mettre en place un vaste programme de grève qui va paralyser tout le pays, du port à l’aéroport.

Daouda Yansané

 

Partager