Partager

A l’image de ses coreligionnaires du monde musulman, la Guinée célèbre demain dimanche la fête de l’Aïd El-Adha ou Aïd El-Kebir, encore appelé la fête du mouton, la « fête du sacrifice » en français.

La signification de l’Aïd el-Kébir
Dans la tradition musulmane, l’Aïd el-Kébir commémore la soumission d’Ibrahim à son Dieu. Le musulman doit servir de modèle à tous les croyants, selon le Coran. Abraham a reçu dans ses rêves l’ordre divin de sacrifier son fils, Ismaël. Celui-ci, élevé dans la foi, accepte d’être immolé par son père. Le père se saisit d’un couteau et le pose sur la gorge d’Ismaël. Mais il ne parvient pas à l’enfoncer. Lorsqu’il parvient enfin à couper le cou, il constate que l’ange Djibril a disposé un mouton à la place de son fils et que celui-ci se tient debout, indemne, à côté de lui.
Pour les musulmans, la foi d’Ibrahim, mise à l’épreuve par Dieu, a été récompensée par la survie de son fils. L’Aïd el-Kébir demeure une fête célébrant la foi et la miséricorde.

Cette fête sera l’occasion pour les musulmans qui en ont les moyens de sacrifier des moutons comme le veut la religion musulmane. Ces moutons selon la tradition pourraient laver les musulmans de leur péché mineur sur une période de deux.
Toutefois en Guinée, cette fête sera célébrée dans un climat d’austérité sans précédent et pour cause. La situation sociopolitique et économique du pays est des plus lamentables. Les guinéens sont en outre partagés entre cette fête et l’ouverture des classes prévue pour le mois de septembre prochain.

Avec la dégringolade du franc guinéen, les moutons coûtent extrêmement cher et pas du tout à la porté du guinéen moyen. A cela s’ajoute le prix du carburant qui a grimpé de 25%. Les transporteurs et commerçants ont donc un argument de taille. Les prix varient entre 1.200 à 3 millions GNF. Les commerçants se plaignent du manque de clientèle.

En attendant la rédaction de votre quotidien en ligne Guineelive souhaite par anticipation aux fidèles musulmans de par le monde et de la Guinée une bonne et heureuse fête.

Guineelive

Partager