Partager

Le président Alpha Condé qui séjourne à l’étranger depuis une dizaine de jours ne cesse de parler : la bonne gouvernance, ses prouesses en matière de développement, sa vision de la Guinée, les anciens Premiers Ministres et Ministres qui auraient revendus Air Guinée, les rails, qui auraient mis le pays en retard, excusez du peu la liste des invectives du chef de l’Etat guinéen est longue.
A propos, il faut dire que son régime et sa gestion ne sont pas exemptes de tous reproches. Ils sont d’ailleurs nombreux les guinéens qui soutiennent mordicus que « la corruption a été érigée en système de gestion » sous le magistère du président Alpha Condé qui est à la tête du pays depuis le 21 décembre 2010.
Les nombreuses sociétés minières à Boké, la gestion des ressources naturelles du pays, du sol et du sous-sol, la vente du Port Autonome de Conakry et la chienlit dont se livrent les deux responsables du port, constituent une parfaite illustration. Et comme cela ne suffisait pas, une histoire de détournement de 21 millions de dollars à la Banque centrale de la République de Guinée alimente les débats depuis quelques jours. Sur le sujet, il faut dire que le gouverneur de la Banque Centrale, Lounceny Nabé qui trône sur l’institution depuis 8 ans mène une vie d’apache qui se passe de tout commentaire. La luxueuse résidence de la seconde épouse du gouverneur de la Banque Centrale dans le quartier populeux de la commune de Matam en est une parfaire illustration.
Mais dans tout ça, l’impunité est garantie pour les cadres véreux de l’administration. En tout cas sous l’ère Alpha Condé, jamais de mémoire des guinéens, un cadre véreux n’a été inquiète pour fait de détournement ou de détournements de deniers publics.
Et ce n’est pas ce communiqué laconique ci-dessous de la BCRG qui va mettre fin au débat, tant les guinéens qui sont révoltés par la vie insolente que mène les dirigeants n’ont plus confiance aux autorités.

Lisez communiqué de la BCRG

Ousmane Cissé

Partager