Partager

Le département en charge de l’éducation nationale avait fixé l’ouverture des classes au 15 septembre courant. Mais avec des négociations qui s’enlisent entre le gouvernement et le syndicat libres des enseignants chercheurs de Guinée sur le salaire de base de 8 millions pour les enseignants, le gouvernement a décidé autrement.

Pour le chef du gouvernement, le montant de  8 millions comme salaire de base pour chaque enseignant n’est pas envisageable. Kassory Fofana était jeudi  dans l’émission  « Guinée Actu » de la RTG sur ses 100 jours à la Primature.

Le Secrétaire général du syndicat libres des enseignants chercheurs de Guinée, Aboubacar Soumah reste catégorique face aux déclarations du Premier Ministre, Ibrahima Kassory Fofana  sur le salaire des enseignants.

Le  secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, Aboubacar Soumah a déclaré pour sa part que les propos du Premier ministre n’engage que lui. Pour nous ajoute Soumah, « le gouvernement n’est pas prêt à donner, nous aussi,  nous ne sommes pas prêts à lâcher ».

Avec ces positions diamètralement opposées, le gouvernement a décidé ce vendredi de reporter l’ouverture des classes au 3 octobre.

Le Ministre de l’éducation nationale sur la photo n’a pas de choix. Mory Sangaré s’est fendu d’un communiqué ce vendredi pour reporter l’ouverture au 3 octobre prochain.

Le temps peut etre de donner une chance aux négociations afin de ne pas entamer l’année scolaire par des grèves.
Un autre problème et non des moindres qui explique ce report, c’est la situation financière chaotique du pays. Kassory n’a qu’à beau vanté ses 100 jours à la tete de la primature, la pauvreté et le chomage dans le pays démontrent tout le contraire.
Et ce ne sont pas les nombreux voyages et  les promesses du président Alpha Condé qui  rassureront les guinéens sur leur avenir.
En attendant, les enfants sont obligés de rester à la maison, alors que dans la plus grande majorité des cas, les enfants des autres pays d’Afrique ont repris le chemin de l’école.
 
 
Naby Camara
Partager