Partager

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le président Alpha Condé ne badine pas autour de la vente du Port Autonome de Conakry. Le téméraire Cheick Touré, responsable syndical du Port autonome de Conakry a été entendu mardi par la DPJ, direction de la police judiciaire avant d’être placé en garde à vue. L’annonce a été faite par son avocat Me Salifou Béavogui.
Son crime selon son avocat : diffamation, offense et d’injures envers le président Alpha Condé et à l’encontre de son fils, le nommé Alpha Mohamed Condé. Avec ces chefs d’accusations qui pèsent sur la petite tete de Cheick Touré, ça s’appelle « la loi du plus fort » qui a toujours raison
Avec ce nouveau développement dans l’affaire du Port Autonome de Conakry, c’est un nouveau tournant dans l’histoire économique de la Guinée.

Guineelive

Partager