Partager

Dans une lettre datée du 24 septembre 2018 adressée au Vice-président de la Cour constitutionnelle, le Greffier en Chef de ladite Cour déclare ne pas pouvoir lui délivrer une expédition de l’arrêt RI 001 du 12 septembre 2018 constatant l’empêchement de M.Kelefa Sall.
Motif pris de ce qu’il n’a pas assisté aux débats qui ont débouché sur cette décision.
Ce nouveau développement de cette crise ne peut que discréditer davantage l’institution. C’est pourquoi, il faut encore une fois en appeler à la sagesse des « sages » afin que nous sortions de cette malheureuse situation.
Aujourd’hui, l’heure n’est plus au soutien d’un camp contre un autre comme cela semble être perçu par bon nombre de Guinéens au regard des différentes prises de position. C’est l’image de toute la Guinée qu’il faut avoir en vue.

Me Mohamed Traoré
Bâtonnier de l’ordre des Avocats

Partager