Partager

Pendant que les négociations se corsent entre le syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée et le Premier Ministre, Ibrahima Kassory Fofana, un nouveau syndicat a vu le jour pour le système éducatif guinéen. Il s’agit du Syndicat National de l’Education. Ce qui est tout a fait normal puisque la loi reconnait aux citoyens e s’unir et de défendre leur cause dans la légalité.
Seulement voilà, des problèmes, suspicions et autres supputations ne manquent pas autour de ce Syndicat National de l’Education.
La plupart des personnes sinon tous ceux qui composent le bureau exécutif de ce syndicat, sont inconnus du grand public.
Qui est donc derrière le Syndicat National de l’Education ? Cette question n’a pas encore de réponse, du moins pour le moment. Toujours est-il que de mémoire du guinéen, les ennemis du secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, Aboubacar Soumah sont nombreux. Du groupe de Sy Savané à celui de Kadiatou Bah et à présent du Syndicat National de l’Education, il y a qu’un pas que les observateurs ont vite fait de franchir pour crier à la manipulation pour se débarrasser du « colis Aboubacar Soumah », qui, de toute vraisemblance est encombrant pour le régime Alpha Condé.
Pour l’heure, le SLECG a lancé sa grève pour le 3 octobre prochain. Il sera alors judicieux pour Ibrahima Kassory Fofana de mettre de coté son « égos » et prendre langue avec Aboubacar Soumah et son groupe. Le secteur éducatif étant un secteur sensible, son avenir à la tête de la primature end dépend. Juste un point de vue.

Mohamed Soumah

Partager