Partager

Au stade du 28 septembre, un communiqué de la présidence avait invité les présidents des institutions républicaines à honorer de leur présence à la cérémonie. Et contre toute attente, c’est Mohamed Lamine Bangoura qui était au stade au nom de la Cour. Ce, en lieu et place de Kelefa Sall. Pourtant, aucun décret n’a confirmé Bangoura à ce poste. Pauvre de nous.

Outre cet épisode qui a tordu la main aux lois et à la constitution guinéenne, il faut dire que le président Alpha Condé a réussi le pari de l’organisation du 60è anniversaire de l’indépendance nationale. Surtout coté défilé avec le Groupement des Forces Spéciales et l’armée guinéenne en générale qui a montré tout l’étendue de leur savoir militaire. Le tout sous le regard de la dizaine de chefs d’Etat et de gouvernement qui ont rehaussé de leur présence au stade du 28 septembre.

Partager