Partager

Comme nous l’avions annoncé dans l’un de nos précédents articles, le peuple de Guinée a célébré avec faste ce mardi 02 octobre 2018, les 60 ans de l’indépendance de la Guinée.

Pour preuve, le stade du 28 septembre de Conakry a rendu un vibrant hommage à nos héros et les pères fondateurs avec à la clé  la présence de onze Chefs d’Etat qui étaient venus accompagner leur ami et frère le président de la République le Pr.Alpha Condé. Dès 8h30, les membres du gouvernement et les personnalités invités ont commencé à rallier la loge officielle.

Ces onze chefs d’États sont entre autres : le président  Macky Sall du Sénégal, Idriss Deby du Tchad, Ibrahim Boubacar Kéita du Mali, Mamadou Issoufou Niger, Denis Sassou NGuesso du Congo, Aly Bongo du Gabon, Nana Akufo Ado du Ghana, Faure Gnassingbé du Togo, Ould Abdoul Aziz de la Mauritanie, Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, et l’ancien footballeur  Georges  Weah du Liberia  qui a pris un léger retard.

Cette unité a été de l’apporte ose au stade mythique du 28 septembre , par ce que tout simplement , les guinéens ont encore montré à la face du monde que l’unité et la paix n’ont de prix .En tout cas , c’est ce qui a été observé et constaté dans les travées  du  stade et en dehors du stade du 28 septembre .Cette solidarité absolue et magique a fait aujourd’hui, que les guinéens se sont levés comme un seul homme pour dire non à la colonisation mais oui à l’indépendance et que cette indépendance nous amène aujourd’hui à vivre ensemble dans la communion et dans la liberté.

Une fête qui a connue la présence massive des artistes guinéens tels que : Abdoulaye breveté qui a donné le coup d’envoi, Lama Sidibé et Sékouba kandja Kouyaté le Bembeya Jazz, ainsi que les ballets africains ont émerveillé le public pour rendre belle la fête

Dans le cas du défilé notamment les forces spéciales des forces armées de Guinée ont été impressionnées par les chefs d’États, et l’ensemble du peuple de Guinée juste pour témoigner que la République de Guinée a énorme arsenal militaire ; cela est à saluer de passage.

Daouda Yansané

Partager