Partager

En dépit des critiques sur la destitution de Kélèfa Sall et du décret de confirmation du président Alpha Condé, Mohamed Lamine Bangoura a pris fonction ce lundi 8 octobre 2018 à la cour constitutionnelle. La cérémonie de passation a eu lieu en présence de Mohamed Lamine Fofana, ministre conseiller, chargé des institutions du président Alpha Condé.

Comme l’on s’y attendait, le nouveau président de la cour constitutionnelle a dans son discours de six pages promis de relever le défi.

Présent à cette cérémonie, le ministre conseiller et chargé des institutions, Mohamed Lamine Fofana a dit tout  pour défendre le décret du président Alpha Condé confirmant l’élection de Mohamed Lamine Bangoura. «Bon nombre de citoyens pensent que cette passation de service est la conséquence du décret de confirmation de M. le Président de la république. Non. Cet acte réglementaire du chef de l’exécutif n’a en réalité en objet que de rendre possible pour le nouveau président de la Cour constitutionnelle, l’exercice de sa fonction de gestionnaire administrative et financière de l’institution tel que prévu par l’article 89 de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Cour constitutionnelle»,a-t-il soutenu.

Daouda Yansané

Partager