Partager

Il est vrai que le gouvernement du président Alpha Condé sur instruction du chef de l’état lui-même avait annoncé des méthodes fortes pour venir à bout des enseignants grévistes. Mais c’est sans compter la parfaite maîtrise de la situation sur le terrain par le Secrétaire Général du syndicat des enseignants, Aboubacar Soumah. Le contrôle physique de tous les enseignants à leur poste de travail qui devrait démarrer ce lundi n’a donc pas dissuadé les grévistes.
Conséquence, les écoles sont restées désertes ce lundi dans toutes les cinq communes de Conakry, selon le constat de nos reporters déployés sur le terrain. Élèves et enseignants sont restés à la maison. Même si les responsables au niveau des écoles étaient très tôt à l’école pour ouvrir les salles de classe.
il reste maintenant à savoir si l’option de négociation ne sera pas la meilleure option pour le président Alpha Condé qui reste sourd à toutes les souffrances et la dégringolade de l’école guinéenne.

Naby Camara

Partager