Partager

Longtemps interrompues, les négociations entre le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) et le gouvernement guinéen  reprennent ce  vendredi 12 octobre 2018 au ministère de la fonction publique.

Tout récemment lors d’un entretien avec des medias, le president  Alpha Condé parle de grève  fantaisiste. Quant au premier ministre, Kassory Fofana, il a estimé que les enseignants ne doivent se leurrer et espérer avoir gain de cause.

Le SLECG d’Aboubacar Soumah persiste et signe qu’il n’y a pas question de reprendre les cours sans négociation autour des huit (8) millions. C’est avec ces positions que les négociations démarrent ce vendredi entre Syndicat et gouvernement.

Qui aura le dernier mot ?

Daouda Yansané

Partager