Partager

Avec le décès d’un jeune de 23 ans mardi, l’opposition conduite par le chef de file de l’opposition, Mamadou Cellou Diallo a reporté la manifestation pacifique, initialement prévue ce jeudi pour mardi prochain. Raison invoquée par Cellou, accompagné le jeune de 23 ans décédé par suite de tirs à balles réelles à sa dernière demeure au cimetière des « martyrs » de Bambeto demain vendredi.
A propos, il est difficile de dire si ce jeune qui a reçu une balle réelle est un militant de l’UFDG ou pas. La seule certitude, c’est que toutes les personnes décédées sur la route Le Prince, communément appelée « Axe du mal » sont automatiquement considérées comme un militant du parti UFDG du chef de file de l’opposition.
Par ailleurs, que cette personne soit un habitant de cette zone ou pas, elle est considérée comme un martyr et doit être inhumée au cimetière dit des « martyrs » de Bambeto. Le jeune décédé donc mardi sera aussi enterré dans ce cimetière après la prière de 14h à la mosquée de Bambeto, située non loin des lieux.
Selon le vice-président de l’UFDG, El hadj Dr Fodé Oussou Fofana, depuis l’arrivée du président Alpha Condé au pouvoir le 21 décembre 2010, 94 personnes auraient trouvées la mort suite aux manifestations dite pacifiques de l’opposition. Le jeune décédé mardi serait donc selon toujours Fodé Oussou, la 95è victime qui sera enterrée dans ce cimetière des « martyrs » de Bambeto ce vendredi. Il reste maintenant à savoir s’il n y aura pas de débordement et d’autres violences sur cet axe ce vendredi.

Guineelive suit pour vous

Partager