Partager

Ce lundi 22 octobre 2018, la capitale guinéenne Conakry  ressemble à un foyer de tension. De Kaloum en prenant l’autoroute Fidel Castro, passant par la route le prince jusqu’à km36 des manifestations se font sentir un peu partout dans les écoles.

Au lycée 02 octobre de Kaloum, le Lycée Donka sis Camayenne dans la commune de Dixinn, au collège Koloma dans la commune de Ratoma, les élèves sont massivement sortis dans la rue pour réclamer le retour de leurs enseignants titulaires dans les classes.

Avec des slogans, « Nous voulons nos professeurs titulaires en classe, A bas les contractuels », ils sont déterminés à se faire entendre par le pouvoir.

« Les professeurs contractuels qui sont venus par le canal du pourvoir n’ont aucun niveau, ni de pédagogie pour enseigner. C’est pour quoi on est entrain de marcher pour qu’on envoie nos anciens professeurs », a-déclaré un élève manifestant.

Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

Nous y reviendrons

Daouda Yansané  

 

Partager