Partager

Le directeur exécutif du cabinet African Crisis Group Institut lors de sa conférence de presse sur la situation sociopolitique de la Guinée, a été interpellé par des journalistes sur les propos de l’actuel Ministre du Tourisme et de l’Hôtellerie, Thierno Ousmane Diallo sur les évènements de Kaporo-rail.
Sur une radio privée de la place, le Ministre du Tourisme et de l’Hôtellerie du président Alpha Condé avait déclaré qu’en 1998, que lors de la crise autour de l’occupation anarchique de Kaporo-rail dans le centre directionnel de Koloma, je cite « « Nous avons enterré nuitamment 25 personnes ». Ces propos sont du Ministre Thierno Ousmane Diallo sur une radio privée dans une émission de grande écoute. Tout en accusant Dr Sékou Goureissy Condé d’être derrière la répression. Ce dernier était Ministre de la sécurité au moment des faits.
La conférence de presse de ce lundi a été mise à profit par Sékou Goureissy Condé de donner sa part de vérité. Au moment des faits, Dr Alpha Ousmane Diallo était Ministre de l’habitat. Selon Sékou Goureissy Condé, il avait fait un constat. C’est que le chef de quartier de Kaporo-rail au moment des faits n’est autre que l’actuel Ministre du Tourisme et de l’Hôtellerie, Thierno Ousmane Diallo. Ce dernier faisait venir ses parents du Fouta Djallon pour leur distribuer des parcelles et autres domaines dans un même quartier, en excluant les autres ethnies qui sont pourtant des guinéens comme les autres, selon Sékou Goureissy Condé.
Le Ministre de l’habitat Dr Alpha Ousmane Diallo avait alors attiré l’attention du chef de quartier sur la dangerosité de ce qu’il était en train de faire. Il lui avait demandé de cesser. « Mais puisqu’il n’avait pas cessé, le Ministre Dr Alpha Ousmane Diallo avait entrepris la démolition de toutes les constructions sur le site, précise Sékou Goureissy Condé sur les évènements de Kaporo-rail.
Par ailleurs, Dr Sékou Goureissy Condé à l’époque Ministre de la sécurité précise que l’ancien président, le général Lansana Conté n’avait demandé à personne de ne pas enterrer son parent dans la dignité : « Lansana Conté n’a demandé à personne d’enterrer ses morts dans la clandestinité ».
Pour conclure, le directeur exécutif du cabinet African Crisis Group Institut, Sékou Goureissy Condé s’étonne que le Ministre du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’artisanat du président Alpha Condé sur la photo attend de 1998 à nos jours pour dire des contrevérités.

Almamy Kalla CONTE
664 26 13 70

Partager