Partager

Face aux drames liés à  l’exploitation minière à Boké, le ministère des mines reste défaillant et pour cause. Nombreux sont des ressortissants de Boké qui sont complices des sociétés minières. Ils sont actionnaires dans des sociétés minières. C’est le cas de l’actuel gouverneur de la ville de Conakry, général Mathurin Bangoura qui est actionnaire dans la société GDM, « la Guinéenne  Des Mines ». Il y a aussi des proches de la présidence guinéenne comme Mory Diané, bien introduit au palais Sekhoutouréat qui est actionnaire pour étouffer les communautés qui n’ont plus le droit.

L’autre défaillance du Ministère des Mines,  c’est que ce sont des sociétés minières qui donnent le nombre de tonnes exportés et l’Etat n’a aucun moyen de contrôle. La CBG parle de 4 millions de tonnes exportés en 2017, la SAG 15,4 tonnes produites en 2017

Des sociétés écrans qui ne payent pas de taxes, l’argent des carrières exonérations de taxe, des sociétés qui n’ont aucun document, des problèmes de compensation tranchés en justice avec l’argent du plus fort qui aura toujours raison,  tissu social déchiré pour le partage des compensations, argent des carrières qui n’est soumis à aucun contrôle, des bureaux d’études guinéens recrutés par des sociétés minières, qui sont payés par les mêmes sociétés et ce sont ces résultats que le ministère des mines prend en compte.

Mais puisque la Guinée est un pays minier où il y a la bauxite, le fer, l’or, le diamant, le Nickel, l’uranium, il a été recommandé à l’Etat de publier ce que les sociétés minières lui paye  et aux sociétés minières de publier ce qu’elles payent à l’Etat, évaluation et application de la loi en vigueur, puisque c’est dans la l’exemplarité des actions publiques que l’Etat gagne sa légitimité

Ce sont entre autre le résultat des échanges, discussions et partages entre journalistes sur la situation d’exploitation minière en Guinée  pour éviter les guerres et la pauvreté extrême aux populations dans les communautés.

Avec ces comportements, la majorité des participants à cette rencontre sur la publication du résultat du rapport de la coalition publiez ce que vous payez a estimé qu’il est très difficile pour le pays du president Alpha Condé de trouver solution à l’épineuse question de la vie des populations vivant dans les zones minières.

Kalla Conté

 

Partager