Partager

Comme promis lundi par le régime Alpha Condé, les militaires sont entrés en action sur le terrain dans ce qu’il est désormais convenu d’appeler l’opération maintien d’ordre lancé par le président Alpha Condé.
Raison invoquée, la vie devenue presque impossible sur la route appellée Axe du mal : Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Sonfonia. Mais le Premier Ministre, Ibrahima Kassory, Fofana , a un autre nom pour l’axe Bambéto-Cosa-Sonfonia –Cimenterie. Le chef du gouvernement lui parle de l’axe « de désespoir».
C’est dans ce climat délétère que l’armée a pris la nuit le contrôle de la capitale Conakry. Du km36 en passant par l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Sonfonia, des militaires armés jusqu’au dent étaient visibles le long des principales routes du pays. C’est la crainte au sein des populations.
En voyant ces militaires armés au nom de la sécurité des populations et de leurs biens comme le dit le Premier Ministre, on a l’impression que la Guinée est en guerre. Ils sont nombreux les populations qui parlent de dérive autoritaire du régime Apha Condé.
Il est donc à se demander par quel miracle, les investisseurs que Alpha Condé parle tant et l’image de la Guinée qu’il entend soigner à l’étranger à travers ses nombreux voyages produiront des effets escomptés.
C’est dans ce contexte de tension maximale que le chef de file de l’opposition, Mamadou Cellou Diallo a appelé ce mercredi 21 à une journée ville morte et demain jeudi à une marche pacifique qui partira du rond point Bambéto à Wanindara.
La question qui taraude désormais les esprits est désormais de savoir comment les manifestants vont cohabiter avec des militaires chargés de maintenir l’ordre public.
That is the question.

Ousmane Cissé

Partager