Partager

L’immigration clandestine des jeunes filles vers les pays du golfe prend de l’ampleur en Guinée. C’est pour inverser cette tendance que l’association des Femmes Musulmanes pour la culture islamique et le développement a organisé une conférence de sensibilisation à Conakry.

En sa qualité d’invité à cette rencontre, le secrétaire général des  services spéciaux, chargé de la lutte contre la drogue et le crime organisé, Moussa Thiégboro Camara a dit que les parents constituent une cause de départ des jeunes filles pour des pays du golfe.

Selon lui, la plupart des filles immigrées qui ont regagné le pays indexent les parents surtout les mamans comme cause de leur aventure. « Souvent, ce sont des mamans, qui par la jalousie du bonheur d’autrui pousse leurs filles à l’aventure. C’est eux disent vos amis ont construit ou ont envoyé leurs mamans à la Mecque et vous vous ne faites rien. Cela pousse ces filles aussi à prendre le chemin de l’aventure pour la quête du bonheur »

De poursuivre, il a dit que ce comportement des mères de familles guinéennes est néfaste pour  leurs enfants et meme pour la société guinéenne. « Il faut que nos mères, sœurs et frères sachent qu’on peut réussir en Guinée sans partir à ailleurs. L’immigration clandestine est mauvaise surtout pour une femme qui est un être fragile », a-t-il conseillé.

Daouda Yansané

 

Partager