Partager

En France, tout porte à croire que le président Emmanuel Macron et le gouvernement sont à l’écoute des citoyens. Avec le mouvement des « gilets jaunes », notamment ses conséquences sur les conditions de vie précaires des français, le gouvernement français a reculé. Des annonces concrètes selon les medias français sont attendues ce mardi de la part de l’Etat. Le Premier Ministre, Edouard Philip parlera au nom du chef de l’Etat français. Ce qui prouve à suffisance que les dirigeants français sont à l’écoute des populations.
En Guinée, malgré les déclarations du président Alpha Condé qui avait promis de nommer un gouvernement proche du peuple, la réalité est tout autre sur le terrain. Entre les déclarations qui ressemblent à de la politique politicienne et la réalité, il y a une distance océanique. La crise dans le système éducatif perdure, même si chaque soir, des images d’élèves sont montrées à la télévision nationale pour montrer qu’il y a une reprise progressive des cours. Secret de polichinelle, même ceux qui font la propagande savent pertinemment qu’il n y a pas de cours dans les écoles. Surtout dans le pays profond, notamment dans les 33 préfectures, puisque à Conakry, la capitale, les écoles privées donnent l’impression qu’il y a cours dans les écoles, alors que la réalité est tout autre dans les écoles, même de la Commune de Kaloum où se trouve le palais présidentiel, la primature, les départements ministériels, etc…
Pas plus que hier lundi, les élèves étaient encore dans les rues de Kaloum et dans certains quartiers de Conakry pour réclamer leurs professeurs tout en scandant des slogans hostiles au président Alpha Condé ainsi qu’à son Premier Ministre, Ibrahima Kassory Fofana: « Alpha Condé, zéro », « Kassory zéro ».
Signe que la détermination des enseignants grévistes et du syndicat des enseignants ne faiblit pas.Malgré tout, Alpha Condé ainsi qu’à son Premier Ministre, Ibrahima Kassory Fofana ne veulent rien comprendre. Surtout pas la misère des enseignants et parents d’élèves. Alors que les enfants constituent l’avenir de demain. Ils seront les futurs Présidents, Premiers Ministres, Ministres et hauts cadres pour bâtir la Guinée de demain. Pauvre Guinée.

Ousmane Cissé

Partager