Partager

A l’occasion d’une conférence animée  ce mercredi 05 décembre 2018 à la maison de la presse,  le représentant du haut-commissariat aux droits de l’homme en Guinée s’est exprimé sur le sujet lié à la crise de l’éducation en Guinée.

Selon Patrice Vahard, la question du droit à l’éducation est au cœur de la déclaration universelle des droits de l’homme.

« Pour détruire une nation, on n’a pas forcément besoin d’une armée. Il faut simplement détruire l’éducation. Les Nations Unies comme les autres partenaires de la Guinée vont exprimer leurs préoccupations non seulement aux autorités, mais aussi à la classe politique pour ce qui est de la crise dans le secteur éducatif », a-t-il déclaré.

D’après lui, les enfants sont pris au piège et ne font partie de tout ce qui divise ou de tout ce qui peut unir. Notre message, c’est toujours celui de la considération pour le droit  à l’éducation.

Avant de conclure ses propos, il a demandé aux acteurs de trouver une solution à ce problème d’éducation. « Je sais pouvoir compter sur la sagesse, la paternité et maternité des  uns et des autres pour que le droit à l’éducation ne soit pas sacrifié à l’autel des discussions politiques ».

Alkhaly Condé

Partager