Dix jours après sa nomination au sein de la nouvelle équipe gouvernementale dirigée par le Premier ministre, Chef du Gouvernement Ibrahima Kassory Fofana, Papa Koly Kourouma a été officiellement installé ce lundi, dans sa fonction de ministre d’État, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.
Le secteur de l’eau et de l’assainissement figure parmi les priorités du programme gouvernemental du Premier Ministre. Ces secteurs constituent aujourd’hui un enjeu majeur pour les autorités, car les défis qui lui sont attachés demeurent aussi des éléments d’appréciation pour mieux prendre en compte son importance et sa portée. Il définit à lui seul, la mise en œuvre de stratégies novatrices adaptées pour desservir les populations en eau potable et assainir leur cadre de vie.
Dans son discours, le Ministre de l’Énergie Cheick Taliby Sylla a souhaité au nouveau promu beaucoup de courage, de détermination et surtout de sagesse et de sérénité pour conduire désormais les destinées du secteur de l’hydraulique et de l’assainissement. Par ailleurs, Cheick Taliby Sylla, a signifié à son successeur que dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations guinéennes, plusieurs projets ont été réalisés. Dans le secteur de l’eau potable, d’énormes efforts ont été consentis dans le cadre du projet d’approvisionnement de certaines villes de l’intérieur du pays à savoir, Lélouma, Gaoual, Tougué, Lola et Yomou.
Prenant la parole, le ministre d’État, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a clairement précisé qu’il mettra tout en œuvre pour mériter la confiance du Président de la République Alpha Condé, en donnant de l’eau potable aux guinéens mais aussi en rendant la capitale guinéenne attractive.
Poursuivant, Papa Koly Kourouma dira qu’il est conscient de la taille de la mission placée en lui par le Chef de l’État, c’est pourquoi d’ores et déjà il entend faire avec l’appui du ministre de l’Énergie Cheick Taliby Sylla, le diagnostic du secteur pour cerner l’ensemble des problèmes et faire des propositions de solution qui permettra d’évaluer les coûts pour la réalisation.
Pour finir, le ministre d’État, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement compte dans les jours à venir mettre le cap sur les défis et les stratégies pour dynamiser le secteur de l’eau et de l’assainissement pour le bien des populations.

Source : Cellule de Communication du Gouvernement