A l’image de plusieurs organisations de défense des droits de l’homme, le barreau de Guinée est monté au créneau contre les différentes violations des droits de l’homme en Guinée. Dans une déclaration publiée ce mardi 17 mars 2020, le barreau de Guinée exige des enquêtes sur les différents de tueries et des enlèvements de personnes dans le pays.

Guineelive vous propose un extrait

 « La situation des droits humains et des libertés fondamentales, leur protection, ne semble plus être la préoccupation première de ceux qui en ont la charge. Fort des échos et de toutes les informations véhiculées sur l’ensemble du territoire, le barreau de Guinée s’alarme et s’interroge quant aux atteintes graves, notamment les vagues d’arrestations, les interpellations en forme de Kidnappings, opérées tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays par des agents encagoulés. Les enlèvements de personnes physiques…tueries et violences des manifestants non armés dans le cadre des manifestations, les atteintes à la liberté d’expression. Le barreau de Guinée condamne ces violences….et exige l’ouverture immédiate d’enquêtes indépendantes, contradictoires et transparentes, en vue d’éclairer l’opinion publique, quant aux cas avérés ou insinués de tortures, de violences, d’enlèvements, et de destruction de biens, perpétrés sur des personnes, des édifices publics, ou des installations privées… ».

Alkhaly Condé